Elections Européennes – 26 mai 2019 –

Rappel inscription sur les listes électorales

Suite à la modification des modalités d'inscriptions et la mise en place du répertoire unique

La loi n° 2016-1048 du 1er/08/2016, applicable depuis le 1er janvier 2019, a modifié les modalités d’inscriptions sur les listes électorales, et a mis en place le Répertoire Electoral Unique (REU), dont la gestion est assurée par l’INSEE . Le REU permet la mise à jour en continu des listes électorales, soit à l’initiative de l’INSEE, soit de la Commune.

Pour les élections Européennes du 26 mai 2019, les inscriptions seront possibles jusqu’au samedi 30 mars 2019.

Les jeunes qui atteindront la majorité avant le scrutin seront inscrits d’office sur la liste électorale par l’INSEE. A compter de mi-février, il est conseillé de se rapprocher de la Mairie pour vérifier son inscription. Chaque électeur recevra une nouvelle carte électorale, avant le scrutin du 26 mai 2019, portant son identifiant national.

Le service élection se tient à votre disposition pour tout complément d’information au 05 53 68 70 00 ou sur le site Service Public : https///www.service-public.fr/
Les élections Européennes approchent…

LES ELECTIONS EUROPEENNES SONT FIXEES AU DIMANCHE 26 MAI 2019

Le 26 mai 2019, les élections européennes auront lieu en France. C’est une élection à un tour. Tous les cinq ans, elles permettent aux citoyens de choisir leurs représentants au Parlement européen.

En 2019, 705 eurodéputés seront élus en Europe, un nombre réduit par rapport aux 751 sièges à pourvoir en 2014. En effet, avec l'entrée en vigueur du Brexit en mars 2019, il n'y aura plus de députés britanniques.

Le gouvernement a introduit également un changement majeur : le pays ne sera plus découpé en huit circonscriptions régionales comme entre 2003 et 2014, mais formera une circonscription unique composée de 79 candidats - un chiffre égal au nombre de députés français qui seront normalement présents au Parlement européen l'année prochaine. Chaque parti doit ainsi désigner une tête de liste qui le représentera pendant la campagne.

La France revient ainsi au modèle adopté par la grande majorité des pays européens. Seules la Belgique, l'Irlande, l'Italie et la Pologne sont en effet divisées en plusieurs circonscriptions.

Les commentaires sont fermés.